La Compagnie des amandes s’engage vers l’agroécologie et adhère à l’association Pour une agriculture du Vivant

Produire de l’amande française, la relocaliser c’est bien, mais encore faut-il bien le faire.  Comment « bien » faire en agriculture ? Nous sommes convaincus que recréer une filière de l’amande française n’a de sens que si nous nous différencions totalement du modèle agronomique californien, très consommateur en eau et en intrants. Nous voulons réinventer l’itinéraire technique de l’amandier dans une démarche agroécologique.

Aussi nous engageons nos partenaires agriculteurs dans cette voie en concevant des vergers et itinéraires techniques correspondant à leur contexte pédoclimatique et répondant à ce mode de culture : couverture du sol, désherbage mécanique, réinstauration de biodiversité au sein des vergers, revitalisation des sols, etc.

Cette conception ne peut se faire que dans une démarche collaborative, aussi depuis notre création nous échangeons avec des techniciens de Chambre d’Agriculture, d’Instituts techniques, avec l’INRAE ou AGROSYS.

Pour conforter notre engagement et nous insérer dans un réseau, la Compagnie des Amandes a adhéré depuis le 1er octobre 2020 à l’association Pour une agriculture du Vivant.

Cette association fondée en 2018 s’est dotée comme mission d’accélérer la transition alimentaire et agricole en structurant des filières de produits agroécologiques (voir : https://agricultureduvivant.org/).

La Compagnies des Amandes partage ces convictions et la certitude qu’une agriculture agroécologique est possible et doit se réinventer. Les techniques promues sont notamment la réduction du travail du sol, la couverture végétale maximale, l’augmentation de la vie du sol et des taux de matière organique, la réintroduction de la biodiversité dans les parcelles (couverts, haies, …) pour favoriser les auxiliaires de cultures.

Cette adhésion a pour but d’encadrer et former les techniciens et agriculteurs de la Compagnie, d’aider à la conception de cahier des charges et de favoriser les échanges avec des agriculteurs ou structures qui partagent nos convictions.

Pour chacun de nos projets nous faisons une étude détaillée de l’état du sol. La fosse pédologique nous permet une observation précise, elle est complétée de différents analyses qui permettent de comprendre le fonctionnement, les carences et dysfonctionnement.