DEvenir amandiculteur

Vous souhaitez planter des amandiers en France, mais vous ne savez pas comment faire ou ne possédez pas le budget nécessaire ?

Que vous soyez un agriculteur déjà installé souhaitant diversifier ses cultures, jeune agriculteur voulant s’installer ou propriétaire de terres agricoles disponibles, vous pouvez devenir partenaire de la Compagnie des Amandes et vous assurer ainsi un appui technique et financier ainsi qu’une commercialisation garantie de vos récoltes !

L’amandier est un investissement rentable pour l’avenir. La demande augmente, et elle n’est pas près de s’arrêter, mais la plantation d’amandiers demande un investissement que vous ne voulez peut-être pas risquer.

Nous allons vous expliquer comment aider à la relocalisation de la culture de l’amande en France dans cet article.

La partie financière

Voyons cela en détail selon votre situation :

Je suis agriculteur propriétaire de mes terres

Grâce à son modèle économique, la Compagnie des Amandes vous offre une solution pérenne, sans endettement et sans perte de revenus sur une partie ou la totalité de vos parcelles !

Voici en quelques étapes le processus économique vous permettant de devenir producteur d’amandes :

  • Création d’une SAS entre vous et la Compagnie des Amandes
    • Vous êtes associé majoritaire à 51 % des parts ! Vous restez maître chez vous !
    • Votre exploitation actuelle et la nouvelle société restent distinctes, vous ne prenez pas de risque sur le reste de votre exploitation ni de vos biens !
  • La SAS loue vos terres. Vous restez propriétaire, touchez le fermage. La Compagnie des Amandes ne touche pas au foncier !
  • La Compagnie des Amandes apporte le financement nécessaire à la plantation et au fonctionnement de l’exploitation jusqu’à la 1ere récolte
    • Vous ne vous endettez pas
    • Vous n’avancez pas de frais de fonctionnement
    • Vous touchez une rémunération à l’hectare pour indemniser votre travail dès l’année de plantation (700 € / ha / an)
  • Après les premières récoltes, vous êtes rémunérés en plus du loyer et de cette indemnité sur la base du rendement et des 51 % des dividendes sur le résultat de la société.
  • La Compagnie des Amandes est rémunérée, à partir de l’entrée en production, à hauteur de 49 % des dividendes versés, en plus de ses honoraires indexés sur l’investissement initial.
  • En cas de coup dur (gel, ravageurs …) impactant fortement le chiffre d’affaires la Compagnie des Amandes vous appuie en apportant la trésorerie nécessaire ou pas de contrats d’assurance ou des négociations bancaires qu’elle portera de son côté

Je suis agriculteur locataire des terres que j’exploite

Si vous êtes agriculteur et que vous exploitez des terres en fermage, le mode opératoire est légèrement différent. En effet, la SAS créée ne pourra pas vous sous-louer les terres.

La SAS formée avec la Compagnie des Amandes devra conclure un nouveau bail avec votre (vos) propriétaire(s).

Pour tout le reste, le fonctionnement sera identique.

Je suis propriétaire de terres non exploitées

Vous avez des terres agricoles en jachère et vous souhaitez les valoriser ?

Là encore, la Compagnie des Amandes peut vous aider ! Sur le modèle de notre verger à Sérignan du Comtat, vous nous confiez vos terres par location à une SAS.

La Compagnie des Amandes se chargera de recruter un exploitant (d’installer un jeune agriculteur par exemple) ou un chef de culture qui supervisera l’exploitation.

Là encore, les investissements sont assurés par la Compagnie des Amandes.

Je suis en projet d’installation

Vous êtes un jeune (ou moins jeune) avec une volonté de vous installer, mais peu solide financièrement pour apporter des garanties aux banques. La Compagnie des Amandes avec son système de financement et d’appui peut vous aider sur des terres identifiées ou à identifier ensemble.

La partie technique

L’exploitation de vergers d’amandiers demande des connaissances que vous n’avez peut-être pas encore. Dans sa volonté de relocalisation de la filière, la Compagnie des Amandes assure un appui technique en plus de son accompagnement financier.

En devenant agriculteur partenaire, vous bénéficiez de cet accompagnement tout au long de notre association :

Étude en amont

Avant de conclure le partenariat, nous mettons toutes les chances de votre côté pour que votre exploitation soit rentable et pérenne. Dès la signature d’une lettre d’intention, notre équipe d’agronomes vient à votre rencontre pour réaliser les études météo, pédologique, agronomiques et d’irrigation  afin de définir si la plantation est possible, définir ensemble l’itinéraire technique. C’est lors de cette étape que nous définissons ensemble les moments clefs pour mettre en place un verger agroécologique (espaces de biodiversité à maintenir ou à créer, régénération du sol, …)

Accompagnement technique

Si nous décidons de nous associer, vous bénéficierez de nos conseils pendant toute la vie du verger : choix du système de production, itinéraire technique, conseil fumure, conseil phyto, conduite du verger, irrigation, choix du matériel, … un conseiller verger vous sera affecté, il fera des visites a minima mensuelles voire hebdomadaires en saison ou selon les difficultés rencontrées et il sera toujours présent lors de phases importantes de la vie et de réflexion de l’exploitation.

Et bien entendu, vous ne serez jamais seul ! Nous organisons des rencontres, des journées techniques et des moments d’échange entre nos agriculteurs partenaires pour que tous puissent bénéficier de l’expérience des autres.

La transformation et la commercialisation

En accompagnant la relocalisation de la filière amande, nous souhaitons également donner plus de poids aux producteurs, et leur assurer le meilleur revenu possible.

En devenant partenaire, vous bénéficierez également des meilleures conditions pour la récolte, la casse et la vente de vos amandes !

Comme vous le voyez, quelle que soit votre situation, vous pouvez devenir producteur d’amandes.

Voici donc en résumé, le processus pour devenir producteur d’amandes :

  1. Nous signons une « Lettre d’intention » qui, comme son nom l’indique, n’engage à rien. Elle permet de définir un premier périmètre et de préciser notre intention de créer une société commune si et seulement si nous approuvons ensemble un budget qui définit la rentabilité du projet et nos rémunérations prévisionnelles respectives. Elle permet aussi de lancer les études préalables.
  2. L’étude agronomique : Nous visitons les terres et réalisons — aux frais de la future société que nous finançons — des études de sol, études météo, études d’hydrologie et analyse du coût d’accès à l’eau. Elle permet de réaliser une fiche technique de faisabilité qui précise les variétés et le rendement envisagé, puis sera ensuite relue et validée par le GRCETA en lien avec l’INRAE.
  3. L’étude économique : Nous vérifions les Arrêtés départementaux des baux ruraux, demandons des devis pour le matériel d’irrigation et le matériel agricole, validons le prix des plants et fournitures pour faire un premier budget prévisionnel (comptes et trésorerie). Lorsque nous sommes d’accord, ce dossier sert de base à l’établissement d’un dossier bancaire complet.
  4. L’étude du financement : Nous sollicitons les banques pour obtenir un crédit bancaire avec un différé de remboursement au bénéfice de notre future société. Nous prenons en charge tout le dossier financier et les négociations avec les banques. Lorsque nous avons une Offre de prêt de la banque, nous pouvons en déduire précisément ce que la Compagnie des Amandes devra financer en complément.
  5. La création de la société : Nous créons la société, avec seulement 5 000 € de capital, dont 51% apportés par vous, votre seul investissement dans l’affaire..
  6. Le début de l’exploitation : Le premier jour de l’année de plantation du verger, le loyer prend effet, l’indemnité de l’exploitant commence à être versée et la société dispose des financements nécessaires pour le premier semestre d’exploitation. Un financement complémentaire de la Compagnie des Amandes interviendra chaque semestre pendant les cinq premières années.

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez consulter notre guide de l’agriculteur partenaire et bien entendu, nous contacter !