La culture de l’amandier

par | Avr 26, 2022 | Agronomie

Prunus dulcis

L’amandier (Prunus dulcis) est un arbre fruitier appartenant au genre Prunus comme le pêcher, le cerisier et le prunier. Il est historiquement cultivé en région méditerranéenne, sur les terrains pauvres en raison de sa résistance à la sècheresse et à la chlorose en sols calcaires. Cependant sa floraison est précoce, fin d’hiver, ce qui le rend sensible au gel. C’est aussi un arbre sensible à l’asphyxie racinaire.

Pour qu’un verger soit rentable il faut limiter les alternances de rendements entre les années et garantir une bonne fructification grâce à l’irrigation (les besoins en eau sont entre 2000 et 4000 m3/ha selon les contextes pédoclimatiques) et la pollinisation.

Irrigation de l’amandier

L’amandier est un arbre qui, traditionnellement, dans nos contrées provençales ou occitanes n’était pas irrigué. C’était un arbre complanté souvent dans les parcelles de blé ou avec la vigne et l’olivier, alors qu’on le trouvait surtout dans les parcelles difficiles impropres aux cultures. S’il produisait une année, c’est-à-dire qu’il n’avait pas gelé et n’était pas limité par le phénomène de l’alternance, c’était un plus pour la ferme et la production. Mais comme toute culture méditerranéenne la récolte devenait abondante en cas d’année pluvieuse.  En agronomie on parle de résilience de l’arbre et de forte adaptation au climat.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre article détaillé sur les besoin en eau des amandiers

Autres articles

Eurytoma : ennemi n° 1 !

Eurytoma : ennemi n° 1 !

La guêpe de l’amandier, Eurytoma amygdali, est un ravageur majeur de la culture de l’amandier. Il est connu depuis longtemps au Proche Orient et en Europe orientale. Il a d’abord été identifié sur des amandiers de Bulgarie puis successivement de Syrie, Jordanie,...

L’agroécologie au verger : comment faire?

L’agroécologie au verger : comment faire?

Notre démarche de relocalisation de la production d’amande française va avec la mise en place de verger vertueux pour l’environnement. Nous sommes convaincus que la réflexion des vergers en tant qu’agrosystème est une des clefs de la pérennité des systèmes agricoles...

LA CASSERIE : UN OUTIL AU SERVICE DE L’ENSEMBLE DE LA FILIERE

LA CASSERIE : UN OUTIL AU SERVICE DE L’ENSEMBLE DE LA FILIERE

Cette nouvelle casserie, d’une superficie de 7400 m² et d’une capacité de stockage d’environ 3000 tonnes d’amandons, est une filiale de la Compagnie des Amandes qui contribue ainsi à la relance de la filière. Elle est ouverte à toute la filière, sans considération...